Guide d’achat : Bien choisir son humidimètre

Pour vérifier l’humidité de vos murs ou bien de votre bois, vous avez forcément besoin d’un humidimètre. Cet objet méconnu pour certains d’entre nous est pourtant un allié considérable pour conserver une maison parfaitement saine, ou pour éviter de faire brûler un bois trop humide. Encore faut-il choisir le bon produit, et également l’utiliser correctement. Voici donc un petit guide d’achat pour trouver le bon humidimètre, et quelques explications pour l’utiliser de la bonne façon.

La fiabilité des mesures

C’est un instrument de mesure, donc évidemment, sa fiabilité est primordiale. Lorsque vous achetez un mètre, chaque centimètre doit être de la bonne longueur, sinon les mesures seront inutiles puisque complètement faussées. C’est la même chose avec un humidimètre, même si les modèles destinés aux particuliers auront une certaine marge d’erreur qui ne sera pas vraiment importante.

Sur ce site, je ne propose que des produits qui ont fait leurs preuves, et dont les mesures sont tout à fait satisfaisantes. La marge d’erreur sera d’environ 2 %, ce qui n’est pas vraiment important pour des vérifications de matériaux ou pour s’assurer que le bois est assez sec pour brûler parfaitement.

La qualité de fabrication et l’ergonomie

C’est un outil. Il sera donc amené à se promener sur quelques chantiers, on le trimballera dans notre poche ou dans une caisse à outils, et donc il est préférable qu’il soit relativement solide. Les plastiques doivent être de bonne qualité, robustes pour ne pas que l’appareil se brise dés sa première chute.

Du côté de l’ergonomie, on appréciera que l’outil ne soit pas trop lourd et bien sûr pas trop imposant. Plus un humidimètre est compact et plus on pourra l’emporter partout facilement. Plus on pourra le perdre également si on n’est pas organisé, mais ce n’est pas la faute du matériel…

L’écran doit être bien lisible. Il n’est pas nécessaire qu’il soit rétroéclairé, puisqu’on l’utilisera généralement en intérieur, mais les données doivent apparaître de manière claire. Pas besoin que l’écran soit trop grand, mais il ne faut pas non plus qu’il soit trop petit et donc difficile à lire. L’emplacement de l’écran peut avoir son importance, certains utilisateurs l’aiment en bas de la poignée et d’autre le préfère en haut.

Enfin, le ou les boutons doivent être bien intégrés à l’ensemble. On sait que dans une caisse à outils, il y a de la poussière ou de la sciure, et s’il y a trop d’espace entre le bouton et le corps de l’appareil, alors on risque d’abîmer rapidement notre outil. Le top est d’avoir une petite housse de rangement. Certains fabricants la fournissent, mais ils sont malheureusement trop peu nombreux.

 

Les fonctionnalités

Bien sûr, votre humidimètre va vous donner le taux d’humidité dans un matériau. C’est sa première fonctionnalité et c’est donc celle qui est la plus importante. Mais il va parfois posséder des options supplémentaires, pour le rendre plus polyvalent, ou plus confortable d’utilisation.

L’option la plus courante est nommée « hold » qui est un mot anglais et qui signifie « retenir ». Cela permet de prendre une mesure le bras tendu ou dans un coin, bref, dans une zone qui ne nous permet pas de lire directement l’écran. En appuyant sur la touche « hold », on bloque l’information, qui est alors lisible lorsqu’on ramène l’outil devant nos yeux. C’est réellement très utile dans de nombreuses situations.

D’autres appareils vont nous donner la possibilité de tester différents types de bois, tendre, massif, brut ou reconstitué. En choisissant le bois que l’on contrôle, on aura forcément une donnée plus fiable. Parfois, on pourra également choisir entre le bois et d’autres matériaux. Il est alors possible de vérifier l’humidité du placo, du plâtre, du béton ou même de certains tissus ou papier peint. C’est vers ce type d’appareil qu’il faut se tourner lorsqu’on souhaite contrôler l’humidité des murs de notre maison.

Plus rares, certains humidimètres nous donne la température du matériau. Là encore, ce peut être utile pour vérifier qu’un mur ne se refroidisse pas trop en hiver, entraînant le rafraîchissement d’une pièce et donc des dépenses supplémentaires pour le chauffage.

Enfin, pour des raisons de confort d’utilisation, on va apprécier que notre outil s’éteigne seul au bout de quelques minutes. Cela permet tout simplement de conserver l’autonomie des piles pendant plus longtemps. Ce n’est pas indispensable, mais c’est tout de même très pratique.

L’utilisation

Pas de panique à ce niveau-là, les modèles les plus complexes n’ont que deux ou trois boutons. Même un bricoleur du dimanche peu expérimenté devrait s’en sortir sans le moindre problème. L’utilisation n’est donc pas vraiment un critère de choix, mais il faut que l’appareil soit le plus simple et le plus agréable à utiliser possible.

Tous les humidimètres que je propose sur ce site sont réellement très simples à prendre en main et intuitifs. En quelques secondes, on comprend leur mode de fonctionnement. Généralement, il faut simplement retirer le capot pour libérer les deux pointes métalliques, allumer l’appareil, le laisser se calibrer seul, puis planter légèrement les pointes dans le matériau à tester. Le taux d’humidité apparaît alors instantanément.

Le prix d’un humidimètre

Il y a réellement des humidimètres à tous les prix. Certains modèles professionnels à caméra thermique peuvent coûter jusqu’à 2 000€. Bien sûr, ici, je traite essentiellement des modèles grand public pour particulier, et on trouve alors de supers appareils suffisamment efficaces à moins de 30€.

Il n’est donc pas nécessaire de se ruiner pour obtenir un humidimètre digne de ce nom, qui nous permettra de vérifier l’humidité d’un bois de chauffage, tout en nous assurant que les murs de notre maison restent sains.